Ouroboros

Ouroboros

Le Jardin Ouroboros : d’où vient le nom de notre ferme et que signifie-t-il ?

Représenté sous la forme d’un dragon ou d’un serpent qui se mord la queue, l’Ouroboros est une figure mythologique présente dans les légendes de très nombreuses cultures, tout autour du monde. Ce mot vient du grec oura (queue) et boros (vorace).

Dans la mythologie

On trouve des représentations de l’Ouroboros dès l’antiquité égyptienne, sous la forme d’un serpent encerclant le disque solaire et symbolisant le cycle du lever et du coucher du soleil ainsi que celui du temps et de l’éternité.

Il est également présent dans la mythologie d’Europe du nord, où il prend les traits de l’immense serpent de mer Jörmungand, fils du dieu Loki et de la géante Angrboda, si grand qu’il encercle le monde et maintient les océans en place en se mordant la queue.

Des évocations de dragons semblables sont présentes dans des légendes hindoues ou aztèques, ou encore dans des mythes d’Océanie. Ainsi, certaines tribus aborigènes d’Australie attribuent à un serpent géant la Grande Inondation qui aurait submergé le monde antérieur pour laisser la place à celui que nous connaissons.

Enfin, on trouve dans plusieurs civilisations d’Afrique la représentation du serpent cosmique, figure primordiale de la création. Il entoure le monde et lui donne sa forme, et ses ondulations continues en spirale sont à l’origine du mouvement des corps célestes.

La symbolique de l’Ouroboros

En fonction des époques et des cultures, la symbolique évolue mais la notion de renouveau demeure. Il évoque le rajeunissement et la résurrection dans l’égypte ancienne ainsi que le début et la fin de toutes choses. Il est également synonyme d’espoir.

L’Ouroboros traduit aussi les cycles de la nature qui se répètent constamment, et fait écho à cette fameuse maxime inspirée du grec Anaxagore :

Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme.”

Antoine Lavoisier

Succession des saisons et des cultures, cycles de l’eau et du carbone… l’Ouroboros est omniprésent au jardin. Voilà ce qui a inspiré le nom de notre ferme !

Et notre logo ?

Les plus observateurs d’entre vous auront sans doute remarqué que notre logo représente, de manière stylisée, le cycle d’une fleur d’ail.

On plante le germe en terre, il se développe lentement au printemps avant de former une hampe florale enroulée sur elle-même et dont émerge une ombelle de fleurs en pompon. S’il n’est pas récolté, le bulbe se régénère d’une année sur l’autre, comme les tulipes ou les jonquilles.

Logo du Jardin Ouroboros

Venez nous rencontrer et goûter ce légume que nous apprécions particulièrement !

Sources :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut